Bruxelles, ville de la bande dessinée : trois expositions à voir !

Puisque la Belgique est le pays, dit-on, de la bande dessinée, puisque Bruxelles en est la capitale, puisque la culture est de nos jours foulée aux pieds par des pouvoirs qui se veulent absolus, aimons ces lieux qui sont encore ouverts et qui nous permettent de nous évader de dessin en dessin, de découverte en découverte !

Galerie Champaka : rétrospective « Guy Lefranc » par le dessinateur Régric jusqu’au 27 février 2021

C’est en 1952 que Jacques Martin a créé, dans le journal de Tintin, le personnage de Guy Lefranc, un journaliste aventurier vivant dans ces années 50 qui restent encore marquées profondément par la guerre 40-45, et déjà anxieuses de voir se profiler une nouvelle guerre que l’on a dit froide.

Lefranc © Regric

Dès le départ de cette série, il s’est agi de mettre en scène un personnage qui doit beaucoup à Valhardi, un héros pur et dur, ben pensant, dans l’air du temps. C’était de la bande dessinée réaliste dans le style évident de la ligne claire chère à Hergé, ombre tutélaire du magazine Tintin.

Ce personnage ne s’est pas éteint avec son créateur, et différents auteurs se sont attelés à ce que perdurent ses aventures qui le voient affronter des méchants plus vrais que nature !

Depuis, 2009, c’est Régric qui, essentiellement, a repris le flambeau. La caractéristique première de son travail, c’est évidemment de rester fidèle au trait comme au contenu de cette série, de dessiner de façon classique des récits classiques eux aussi.

Lefranc © Regric

Et c’est son travail, minutieux, tout au long de sept de ses albums, que je vous propose de découvrir aux cimaises de la galerie Champaka. J’aime assez, personnellement, la manière dont Régric parvient à ne pas faire uniquement du copier-coller, mais, tout au contraire, à travailler avec délicatesse sur les noirs et les blancs, sur les mouvements, sur les expressions. Et c’est tout cela qui est à découvrir à la rue Ernestd Allard, à Bruxelles, jusqu’au 27 février prochain.

http://www.galeriechampaka.com/

Galerie Huberty & Breyne : Ira Dei, par Ronan Toulhoat, jusqu’au 27 février 2021

Ira Dei, c’est une série historique qui nous immerge dans une Moyen-Âge violent, brutal, aux conflits incessants, aux alliances improbables. C’est aujourd’hui un quatrième tome qui nous dresse le portrait à la fois d’un onzième siècle qui ne correspond pas vraiment à l’image qu’on s’en fait et à la fois de personnages entiers, puissants, ambigus…

Ira Dei © Ronan Toulhoat

Je ferai prochainement, ici, une chronique complète consacrée à ce livre, avec interview du scénariste Vincent Brugeas.

Ira Dei © Ronan Toulhoat

Mais aujourd’hui, je vous invite à aller découvrir le travail époustouflant du dessinateur, dans la galerie Huberty & Breyne, à la place du Châtelain. Vous ne pourrez qu’être éblouis par le talent de cet auteur qui a une maîtrise du Noir et Blanc et de la lumière, et qui, en illustrations ou en planches entières, parvient à rendre vivants, presque palpables les mouvements, dans ce qu’ils peuvent avoir de plus démesuré.

https://www.hubertybreyne.com/fr/expositions/en-cours

Galerie Huberty & Breyne : Bob et Bobette de Willy Vandersteen jusqu’au 20 mars 2021

Cette exposition à laquelle je vous convie aujourd’hui ne retrace pas du tout toute l’étendue de l’œuvre de Vandersteen qui a quand même créé d’autres séries qui ne manquent pas d’intérêt : Bessy, Robert et Bertrand, Le Chevalier Rouge, le Prince Riri, et les excellentes Frasques de monsieur Guignon.

Bob et Bobette © Willy Vandersteen

Elle ne nous montre qu’une période précise des aventures de Bob et Bobette, celle des années 1960, avec des planches originales de quelques livres qui ont continué, après l’époque Tintin, à prouver tout l’éclectisme de Vandersteen, dans ses thèmes comme dans l’évolution de son dessin : Le Sampan mystérieux, Trognika chérie, L’Œuf bourdonnant, entre autres, nous livrent ainsi les secrets de leur création.

Bob et Bobette © Willy Vandersteen

Et c’est une exposition sans apprêts que l’on peut visiter à la Place du Châtelain à Bruxelles. Trois objets emblématiques de l’univers de Bob et Bobette font un pendant tranquille aux planches accrochées aux cimaises de la galerie, et cette exposition est comme une petite flânerie amusée et amusante dans l’imaginaire dessiné d’un artiste qui reste un emblème de la culture belge de langue flamande. Bob et Bobette, ce sont des centaines d’albums, tous ou presque construits comme des fables contemporaines, même quand Vandersteen emmène ses héros dans d’autres époques grâce à la machine du professeur Barabas. Des fables, avec des morales… De la bd tous publics…

Jacques Schraûwen

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.